منتدى الخضر

منتدى تربوي تعليمي وتثقيفي يبحث عن الحكمة أينما وجدها أخذها فهذّبها ثم أعطاها


    BAC 2011 Langues étrangères SUJET 1

    شاطر

    karim

    عدد المساهمات : 39
    تاريخ التسجيل : 01/06/2011

    BAC 2011 Langues étrangères SUJET 1

    مُساهمة  karim في الثلاثاء يونيو 21, 2011 9:18 am

    BAC 2011 Langues étrangères
    SUJET 1

    TEXTE

    Il y a 49 ans, le 17 octobre 1961, répondant à des directives précises de la Fédération du FLN en France, des dizaines de milliers d’Algériens structurés fortement dans la clandestinité au sein de l’organisation occupaient les rues, avenues et les boulevards de Paris, réaffirmant dans l’ordre et la discipline devant l’opinion publique française et internationale leur engagement total dans la lutte de libération nationale.(…)

    Les directives données à tous les échelons de l’organisation étaient les suivantes :

    Les manifestations devraient démarrer le même jour (le soir du 17 octobre à 20h30, précisément à l’heure de l’interdiction des sortie des Algériens en dehors de chez eux) et s’étalaient sur trois jours consécutifs.

    Pour préserver les structures de l’organisation, les cadres ne devaient pas apparaître au cours des manifestations qui devaient revêtir pourtant un caractère pacifique et toute détention d’armes, sous quelque forme que ce soit, était rigoureusement interdite aux manifestants.

    Comme prévu, le 17 octobre au soir, plus de 80 000 Algériennes et Algériens envahissent les grands boulevards de la capitale française. Si les manifestations furent un succès comme en témoignent les comptes rendus de la presse française et internationale, la répression menée sous l’autorité du préfet de police Maurice Papon, tristement célèbre pour sa collaboration avec le régime nazi dans sa politique de déportation et d’extermination des juifs durant la Seconde Guerre Mondiale, une chasse à l’Algérien particulièrement sanglante fut déclenchée à travers tout Paris : 12 000 à 15 000 arrestations, dont 3000 maintenues, 1500 refoulés dans leur douar d’origine, 300 à 400 morts par balle, par noyade dans la Seine. 2400 blessés et 400 disparus. Parmi les manifestants arrêtés, des centaines furent envoyés dans les centres de tri de Vincennes, de Palais des sports, du Stade de Coubertin, porte de Saint-Cloud transformés pour la circonstance en autant de lieux d’interrogatoires et de tortures. Parmi les manifestants arrêtés, beaucoup sont envoyés dans les camps d’internement en Algérie et en France par mesure administrative.

    20 octobre, manifestation des femmes dans toute la France et particulièrement en province ; dans l’Est, à Lyon, à Marseille et dans le Nord, manifestations réprimées avec la même violence que les précédentes. Les mêmes revendications : libération des détenus, indépendance de l’Algérie ! La population algérienne en France un payé à prix très fort , les policiers se sont acharnés sur les manifestants pacifiques avec une barbarie inouïe. Malgré cette féroce répression, l’organisation du FLN en France était sortie de cette dure épreuve plus forte et la communauté émigrée plus motivée et plus soudée que jamais.

    L’Association des moudjahidines de la fédération

    du FLN en France 1954-1962, Wilaya 7

    EL-WATAN, Dimanche 17 octobre 2010, p.4





    QUESTIONS :

    I. Compréhension : (12points)

    1. Le texte parle :

    ° Des manifestations des femmes en Algérie.

    ° Des manifestations organisées 49 ans avant le 17 octobre 1961.

    ° Des manifestations du 17 au 20 octobre 1961 à Paris.

    ° Des manifestations du 17 octobre 2010 à Paris.

    Recopie la bonne réponse.

    2. « Une chasse à l’Algérien particulièrement sanglante fut déclenchée à travers tout Paris : 12000 à 15000 arrestations, dont 3000 maintenus, 1500 refoulés dans leur douar d’origine, 300 à 400 morts par balle, par noyade dans la Seine. »

    Les deux points ( : ) expriment : une illustration/ une définition / une énumération /une comparaison.

    Recopie la bonne réponse.

    3. Classez les éléments suivants : ( pacifiques / barbarie / détention d’armes interdites / chasse à l’Algérien / lutte de libération nationale / répression ) selon qu’ils renvoient :

    a- Manifestants algériens :…………………….,…………………………..,…………………………

    b- Policiers français : …………………………,…………………………..,…………………………

    4. « Une chasse à l’Algérien particulièrement sanglante », l’expression « Une chasse à l’Algérien signifie :

    ° Une manière de chasser comme les Algériens.

    ° Une poursuite des Algériens.

    ° Une marche des Algériens.

    ° Une lutte des Algériens.

    Recopie la bonne réponse.

    5. Les Algériens ont manifesté pour deux raisons essentielles ; lesquelles ?
    6. L’auteur est-il présent dans le texte ? Justifiez votre réponse.
    7. Relevez du texte un passage qui montre que la répression menée contre les manifestants algériens a échoué.
    8. « Pour préserver la structure de l’organisation… » De quelle organisation s’agit-il ?
    9. Quelle est la visée communicative de l’auteur ?
    10. Proposez un titre au texte, puis justifiez votre choix



    II.Production écrite : (08 points)

    Traitez un sujet au choix :

    Sujet1 :

    Dans le cadre de la préparation d’un exposé que vous présenterez à vos camarades en classe, faites le compte rendu objectif du texte (150 mots environ).

    Sujet2 :

    De nos jours , certaines armes sont de plus en plus dangereuses voire destructrices. En tant que membre d’une association qui milite pour la paix, rédigez un appel au secrétaire général de l’ONU afin de mettre fin à l’utilisation de ce type d’armement.

      الوقت/التاريخ الآن هو السبت ديسمبر 03, 2016 7:36 am