منتدى الخضر

منتدى تربوي تعليمي وتثقيفي يبحث عن الحكمة أينما وجدها أخذها فهذّبها ثم أعطاها


    Sujet bac lettres et philo 2011

    شاطر

    karim

    عدد المساهمات : 39
    تاريخ التسجيل : 01/06/2011

    Sujet bac lettres et philo 2011

    مُساهمة  karim في الجمعة يونيو 17, 2011 7:34 pm

    exte:

    Les sportives, ces oubliées de l’histoire

    La fin de la seconde guerre mondiale a été marquée par la naissance du mouvement de décolonisation. Le sport est devenu le porte-drapeau, et notamment le sport féminin. Les sportives algériennes n’ont pas été en reste…

    Si l’histoire de la Révolution retient les noms de Lalla Fatma N’Soumer, Hassiba Ben Bouali… et autres symboles de la résistance au féminin, il n’en est pas de même pour celles qui se sont fait une place dans le monde sportif, balayant ainsi les préjugés et les barrières sexistes et sectaires. Il est évident qu’à l’époque, les femmes algériennes étaient dans l’impossibilité de pratiquer le sport. Emancipée, la femme algérienne a fini de défrayer la chronique en imposant sa présence dans les espaces sportifs censés être ceux de l’homme.

    Il existe peu d’écrits sur le sport féminin du temps de la Révolution. Toutefois, plusieurs femmes algériennes ont pratiqué le sport et laissé leurs empreintes dans diverses associations sportives.

    En 1940, l’apparition des premières sportives algériennes s’est traduite par l’intégration de quelques filles dans les clubs européens, particulièrement dans la discipline du basket-ball.

    La natation a été le deuxième sport révélateur de la pratique féminine. Ainsi, de jeunes nageuses ont fortement prouvé leur puissance dans le monde des petits bassins, en l’occurrence Souilem à Oran, Ali Khodja à Alger, Saida Benlhadj à Constantine…

    En 1950, une certaine Bensalem deviendra la première fille licenciée dans le sport scolaire, en saut en hauteur. Dans son club, Salima Sahraoui pratiquait l’athlétisme et était douée dans trois spécialités : saut en hauteur, saut en longueur et les haies. Quelques temps plus tard, ce sont les sœurs Korsi, Kassoul et Baatouche qui pratiquaient le volley-ball, tandis que Leila Skander et Nacéra Bouzerar perceront en athlétisme. Dans une discipline qui requiert de l’endurance, de la force et de la résistance comme le cyclisme, on trouvera au début des années 1950 Blalta Kheira- Messabihi, qui était la seule musulmane pratiquant le cyclisme. Elle profitera de sa notoriété pour jouer le rôle de messagère au profit du FLN : à moto, à bicyclette, elle transportera les armes et les médicaments, jusqu’au jour où elle sera arrêtée, en 1958. A sa libération en 1959, elle continuera son activité de militante en tant qu’aide-soignante à Bouhnifia.

    Le rôle novateur des Algériennes dans la lutte de Libération Nationale a nourri l’espoir d’une redéfinition de leurs positions familiale, culturelle, sociale et politique dans l’Algérie post-indépendante. Le sport fut un moyen d’affirmation identitaire tout au long de la période coloniale puis un des domaines qui a contribué à faire connaître la cause algérienne pendant la lutte de Libération Nationale grâce à la prestigieuse équipe du FLN.

    En définitive, le sport fut un acte politique, un mouvement de mobilisation contre le colonialisme mais également une véritable école de nationalisme, de fraternité, de solidarité et de militantisme.

    D’après le revue El Djeich N° 544, novembre 2008.

    Questions :

    I- Compréhension : 13 points

    1- Le texte parle du sport féminin en Algérie pendant la période coloniale. Cette pratique était :

    - Une marque d’émancipation féminine ;

    - Une forme de rivalité avec les hommes ;

    - Une action de militantisme ;

    - Une mode initiée par les Européennes.

    Recopiez les deux bonnes réponses

    2- « l’histoire de la Révolution retient les noms de Lalla Fatma N’Soumer, Hassiba Ben Bouali… et autres.. »

    Est-ce le cas de sportives ?
    Relevez la proposition qui justifie votre réponse.

    3- Les sportives algériennes ont contribué à la Révolution. Quel exemple du texte illustre cette affirmation ?

    4- Des valeurs véhiculées par le sport sont citées dans le texte. Relevez-en deux.

    5- En plus de l’indépendance du pays, quel autre espoir les sportives algériennes nourrissaient-elles ?

    6- « il n’en est pas de même pour celles qui se sont fait une place dans le monde sportif. »

    « Elle profitera de sa notoriété. »

    A qui renvoient les pronoms « celles » et « Elle » ?

    7- Complétez l’énoncé ci-dessous par les mots et expressions suivants :

    Moyen de lutte / dimension/ hommes/ espaces/féminin/ émancipation

    Durant la guerre de libération nationale, le sport……………. S’est imposé en investissant les …………… réservés aux …………….. Il a pris une autre ……………… en devenant un ……………. Et d’…………………………….

    8- Quelle est la visée communicative de l’auteur ?

    9- Proposez un autre titre au texte.



    II- Production écrite : 07 points

    Traitez un seul sujet au choix :

    1- Vous animez la rubrique « sport féminin » de votre journal scolaire. Le texte que vous venez de lire vous a particulièrement intéressé et vous tenez à informer vos camarades. Rédigez le compte rendu objectif de ce texte en 150 mots environ.

    2- Vous êtes membre de l’association « Un esprit sain dans un corps sain » de votre établissement. Vous êtes chargé de présenter à vos camarades du lycée les valeurs sportives qui ont servi la révolution algérienne. Pour votre revue scolaire, rédigez un texte d’une quinzaine de lignes dans lequel vous présenterez ces valeurs.


      الوقت/التاريخ الآن هو السبت ديسمبر 03, 2016 7:40 am