منتدى الخضر

منتدى تربوي تعليمي وتثقيفي يبحث عن الحكمة أينما وجدها أخذها فهذّبها ثم أعطاها

    Sujet type Bac Sciences expérimentales : texte historique

    شاطر

    karim

    عدد المساهمات: 39
    تاريخ التسجيل: 01/06/2011

    Sujet type Bac Sciences expérimentales : texte historique

    مُساهمة  karim في الثلاثاء يونيو 07, 2011 4:33 pm

    Sujet type Bac Sciences expérimentales
    Texte 1 : Torture: ce que j'ai vu en Algérie
    Ma première rencontre avec la torture au cours de la guerre d'Algérie fut en quelque sorte pédagogique. J'étais alors élève officier à l'école militaire de Cherchell, au titre de l'instruction militaire obligatoire qui obligeait les élèves des grandes écoles - pour moi, l'Ecole normale supérieure - à faire leur service comme aspirants officiers, puis comme sous-lieutenants. En février 1960, nous fûmes envoyés à Arzew, petite ville côtière à l'est d'Oran, pour un stage de formation à la guérilla, au tir instinctif, aux actions commando.
    C'est durant un cours sur le renseignement que l'incroyable se produisit et que l'innommable fut nommé. L'officier instructeur, un capitaine dans mon souvenir, se lança tout bonnement dans une leçon sur la torture devant quelque 150 élèves officiers médusés. Il y fallait un local discret, en sous-sol de préférence, propre à étouffer les bruits. L'équipement pouvait être sommaire : un générateur de campagne couramment appelé "gégène", l'eau courante, quelques solides gourdins. Cela suffisait. Il s'adressait à des garçons intelligents, ils comprendraient...
    Ma seconde rencontre avec la torture fut infiniment plus dramatique. A quelques semaines de là, je rejoignis l'unité à laquelle j'étais affecté sur un piton éloigné de tout, dans la montagne kabyle. A l'issue du repas d'accueil, on me demanda en guise de dessert si, comme dans " les Plaideurs ", je ne voulais pas " voir donner la question ". On interrogeait une vieille femme soupçonnée d'en savoir long. Je refusai avec horreur. …Le soir, je rejoignis ma chambre, il n'y avait pas d'électricité bien sûr, je trébuchai sur une masse informe. C'était, enveloppé dans des guenilles, le corps de la vieille femme que l'on avait abandonné là. Au matin, le cadavre avait disparu.
    Je reviens aux crimes de l'armée française, ceux que nous avons commis. Directement ou indirectement, ils sont l'oeuvre du pouvoir politique. Quand je demandais aux appelés pourquoi cette différence de comportement, tous me répondaient : dans le premier cas, on nous fait faire un sale boulot, c'est tout. Dans le second, on veut nous couper de la nation, de nos parents, de nos amis, de nos fiancées...
    Voilà pourquoi je ne demande pas le jugement des militaires, même les plus compromis. Mais je demande fermement et sans hésitation que le pouvoir politique reconnaisse solennellement que c'est la France qui est responsable, que c'est elle qui a torturé en Algérie.
    Jacques Julliard, "Le Nouvel Observateur", Paris. Semaine d u 14 décembre 2000
    Texte 2 :
    "La torture, la torture? Bien sûr, nous la pratiquons. La presse, une certaine presse, nous rebat les oreilles avec cette affaire. Mais comment voulez-vous faire autrement?"
    Cet aveu du général Massu n'est pas récent. Je l'ai recueilli à l'automne 1957, dans le grand bureau de son PC, situé sur les hauts d'Alger. Une pièce presque nue, une longue table où il m'avait montré d'abord des photos de jeunes Kabyles: "Ils ont de bonnes têtes, ces gosses."
    Jacques Duquesne, " L'EXPRESS", Paris. 30 novembre 2000.




    Questions

    I- Compréhension de l’écrit :

    1- Qui parle dans chacun des deux textes ? A quoi le voyez – vous ?
    2- En relevant des informations du texte 1, reconstituez le statut de Jacques Julliard.
    3- De quoi Jacques Julliard accuse les politiciens de l’époque ?
    4- Le texte 1 est –il l’œuvre d’un historien, d’un écrivain ou d’un témoin des événements?
    5- Complétez le tableau suivant en relevant des éléments du texte 1 qui confirment la pratique de la torture durant la guerre d’Algérie:

    Epoque Dates Lieux Evénements
    - la guerre d’Algérie
    -
    - -
    - -
    -

    6- Qui poussait les jeunes militaires à torturer les algériens et comment le faisait- il ?
    7- « on nous fait faire un sale boulot. » A qui renvoient les pronoms soulignés ?
    8- Pourquoi l’auteur utilise l’imparfait et le passé simple au trois premiers paragraphes du texte 1 puis le présent et le passé composé aux derniers ?

    II- Production écrite :

    Traitez au choix l’un des deux sujets suivants :

    1- Faites un compte rendu du texte.

    2- "La torture, la torture? Bien sûr, nous la pratiquons. ".
    Appuyez l’aveu du général Massu par des exemples sur la cruauté de la torture pratiquée sur les algériens à l’époque coloniale.
















    CORRIGE ET BAREME DE CORRECTION

    I/ COMPREHENSION DE L’ECRIT 14 pts
    1- Texte 1 Jacques Julliard dans Le Nouvel Observateur
    Justification : Ma , je , pour moi , nous , mon , me

    Texte 2 Jacques Duquesne dans L'EXPRESS
    Justification : je 0,5x4 02
    2- Statut de Jacques Julliard :
    - Elève de l'Ecole normale supérieure
    - Elève officier à l'école militaire de Cherchell, au titre de l'instruction militaire obligatoire.
    - Journaliste au Nouvel Observateur 0,5x3 1,5
    3- Jacques Julliard accuse les politiciens de l’époque d’être responsables de la torture en Algérie
    02 2
    4- Le texte 1 est l’oeuvre d’un témoin des événements.
    01 1
    Epoque Dates Lieux Evénements
    - la guerre d’Algérie
    -février 1960

    - A quelques
    semaines
    de là. - Arzew

    - dans la montagne
    kabyle - un cours sur le renseignement (une leçon sur la torture)
    - torture d’une vieille femme
    0,25x 6 1,5
    6- C’est le pouvoir politique qui poussait les jeunes militaires à torturer les algériens .

    -le premier cas, on leur fait faire un sale boulot -Dans le second,on veut les couper de la nation,de leurs parents,de leurs amis,de leurs fiancées. 01

    0,5x2
    2
    7- « on nous fait faire un sale boulot. »
    On : le pouvoirs politique français
    Nous : les jeunes appelés français 1x2 2
    8- Imparfait / Passé simple : l’auteur raconte les événements vécus au cours de la guerre d'Algérie
    Présent / Passé composé : Discours de l’auteur qui appelle le pouvoir politique français à reconnaître sa responsabilité dans la torture durant la guerre d’Algérie . 1x2 2
    II/ PRODUCTION ECRITE
    6pts
    Critères d’évaluation
    • Pertinence
    • Organisation
    • Formulation 02 02 02

    Sujet proposé par Monsieur CHIHEB Samir
    Lycée d’Héliopolis
    [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط]


      الوقت/التاريخ الآن هو السبت نوفمبر 01, 2014 4:31 am