منتدى الخضر

منتدى تربوي تعليمي وتثقيفي يبحث عن الحكمة أينما وجدها أخذها فهذّبها ثم أعطاها


    2AS De niamey à Gao Compréhension de l'écrit

    شاطر

    karim

    عدد المساهمات : 39
    تاريخ التسجيل : 01/06/2011

    2AS De niamey à Gao Compréhension de l'écrit

    مُساهمة  karim في الخميس يونيو 02, 2011 12:48 am

    [left] P R O J E T 3

    Le reportage touristique et le récit de voyage

    Carnet
    de Voyage

    De Niamey à Gao


    JEUDI 6 JANVIER 2005

    L'écomusée de Niamey ressemble drôlement à celui du musée de l'homme de Paris. Malgré son ancienneté, la muséographie demeure correctement bien soignée.
    Au zoo, la présence de quelques crocodiles de taille impressionnante attire foule.
    Le village africain est rehaussé par ses cases, ses huttes, son arbre à palabres, sa grande place où s'effectuent des danses en de bonnes occasions.
    Sur le chemin du retour, je fais une halte au centre culturel français. J'en profite pour consulter ma boite postale sur Internet, jette un coup d'œil sur la salle de travail de la bibliothèque, une belle ruche où bourdonne le génie en herbe africain.
    A la fameuse gare du Mali, je tente de m'organiser pour passer la nuit. La rue est une féerie de couleur locale et d'une animation qui dépasse l'entendement. A peine large de 5 mètres, elle draine des deux côtés une série d'étalages chargés d'une denrée exotique à nos yeux. La rue est livrée au plaisir des yeux. Au milieu de la chaussée en terre battue, poussiéreuse à tous moments, se meuvent un flot humain haut en couleur, des chariots, des mulets, des chameaux, et de temps en temps un camion ou une voiture d'immigré, et enfin des nuées de bicyclettes et de mobylettes qui pétaradent. Ce n'est pas la chine, c'est le cœur de l'Afrique qui palpite.
    Je m'installe à côté du chef de gare et l'aide dans sa tâche à inscrire les partants pour Gao sur le cahier.

    VENDREDI 7 JANVIER 2005

    Un vent chaud annonce la couleur de la journée. C'est une journée ordinaire, rien de spécial si ce n'est explorer le centre de la ville et surtout son vieux marché où j'ai besoin de faire quelques emplettes pour m'offrir un bon souper et constituer une réserve de fruits pour le viatique.
    Le vieux marché de Niamey est ceinturé par une haute muraille en banco. A l'intérieur, des échoppes spécialisées par zone. Une zone de marché de fruits et légumes la plus dense,des allées de denrées alimentaires où d'énormes cônes de safran,de romarin,de henné,de thym,etc. sont édifiés avec soin. Les couleurs attirent pour une photo.
    A la gare, c'est le branle-bas de combat, le départ pour demain à l'aube se fait sentir. Toutes les places sont louées (100) dans un ancien camion de 10tonnes transformé pour les besoins en autobus de voyageurs. Les banquettes sont très rapprochées au point qu'on se demande comment on pourrait caser une centaine de voyageurs tous confondus gros, maigres et extra larges. “Qui vivra verra ! ”.


    SAMEDI 8 JANVIER 2005

    Inutile d'espérer trouver sommeil dans un va- et- vient incessant avec une centaine de voyageurs qui grouillent dans un espace réduit dans cette fameuse gare du Mali, qui n'est qu'une simple vieille maison de deux pièces en banco, située en plein centre de la médina.
    A deux heures du matin, toute la marchandise est arrivée. A quatre heures commence l'embarquement. La ruée vers les places assises débute sur les chapeaux de roue. L'embarquement dura une bonne heure. Les cent personnes tant bien que mal furent casées avec leurs bagages. Cela mérite une photo.
    “Un exploit, me dis-je, si le bus arrive à démarrer et à arriver à bon port”.Le moteur qui tournait depuis fort longtemps nous faisait croire que le départ était imminent. Attente. Une attente qui va durer plus de deux heures.
    On ne part pas aujourd'hui car le chauffeur a eu une crise de paludisme et se trouvait à l'hôpital… Je laissai la panique refroidir et partis en ville changer de décor et d'ambiance.

    DIMANCHE 9 JANVIER 2005

    Rebelote, deux heures du matin, effervescence humaine. Quatre heures, c'est le vrai départ; à peine le bus s'ébranla-t-il que deux graisseurs ouvrirent la porte que je croyais faite pour y allonger mes jambes; ils s'entassèrent sur mes pieds. J'ai beaucoup essayé de bouger dans tous les sens, rien à faire, mes jambes restaient coincées. Je fus sauvé deux heures après l'arrêt complet du bus. Automatiquement mes deux lascars s'éjectent. C'est la panne, quelques mal lotis s'empressent de m'enjamber pour se dégourdir.
    Au bout d'une heure, la moitié du bus était dehors. On tourne autour du bus comme des abeilles ne trouvant rien à butiner. Coup de sifflet du chef de brousse et tout le monde se case comme il peut. Le bus avec les grands nids de poule se penche à côté une minute puis de l'autre côté, un bateau ivre qui tangue.
    Vers la fin de la journée, arrêt suite à un craquement provenant de la roue. Cette fois-ci tout le monde a compris que la panne allait durer; il fallait descendre chercher pitance. Nous rejoignîmes un semblant de réfectoire où du riz avec poulet nous fut servi.
    Le bus redémarra et tangua toute la nuit. Tous mes os, mes muscles criaient au martyre. A la frontière malienne, il fallait glisser un billet pour passer. J'avais tellement sommeil que mon esprit ne pouvait faire l'effort de patience ou de meilleure réflexion. Je paye, gonflant la corruption.

    LUNDI 10 JANVIER 2005

    Arrivée à cinq heures du matin à Gao. Le bus s'immobilise devant le poste de douane. Tout le monde descend et se dirige vers la station d'autobus à quelques cent mètres plus loin pour récupérer ses bagages. J'allai chercher un café pour me réveiller de ce cauchemar. Aie ! Mes pauvres côtes, je m'assoie délicatement et observe à six heures du matin la station de Gao.
    M. Réda BRIXI
    Le quotidien d'Oran/ 02 novembre 2005
    (Texte adapté)
    Projet 3 Présentez le lycée, le village,la ville ou le monde de vos rêves,pour faire partager vos idées,vos aspirations.
    Séquence1
    Rédiger un récit de voyage
    Compétence
    de maîtrise Compétence de lecture
    Objectifs La narration et la description dans le récit de voyage
    La présence de l'auteur dans son reportage
    Niveau 2. A. S

    Durée 2 semaines

    Support Carnet de Voyage……… De Niamey à Gao



    Activités/ Compréhension et production :



    Ecrit
    Oral Acquisition des
    outils linguistiques Synthèse


    -Identification des passages descriptifs
    -Identification des passages narratifs
    -Faire apparaître l'ordre chronologique
    -Emploi de la première personne du singulier (expérience personnelle)

    - écouter
    - prendre la parole en articulant.
    - être clair et simple
    -utiliser des énoncés courts
    -reformuler


    -comparaison et métaphore
    - phrase nominale
    -subordonnée relative



    - racontez un voyage
    -rédigez un récit de voyage







    Compréhension de l'écrit:

    I- Observation du texte :

    Observez le texte, la carte géographique et les images puis dites quel est le thème de ce texte ?

    Le thème du texte est le voyage
    Le journaliste nous fait le récit d'un long et pénible voyage en Afrique.

    ( Subdivision du groupe/ classe en sous groupes: G1. G2.G3. )
    G1:Textes 1+2 G2: Texte 3, 4 et 5 G3: Texte entier

    II- Lecture silencieuse
    Tâches :

    -Textes 1 et 2 : Lisez le reportage et relevez des textes 1 et 2 les lieux visités par le journaliste. G1

    -Textes 3,4 et 5: Lisez le reportage et relevez des textes 3,4 et 5 les indicateurs de temps G2

    -Texte entier : Lisez reportage et relevez les indices de présence de l’auteur. G3

    III- Analyse du texte :

    Les lieux visités et décrits par l'auteur sont : ( G.1 )

    . L’écomusée de Niamey est bien soigné
    . Le zoo attire foule
    . Le village africain avec ses habitations traditionnelles et sa grande place
    . Le C.C.F : la bibliothèque une belle ruche où bourdonne le génie en herbe
    africain.
    . La gare de Mali la fameuse gare
    . La rue est une féerie de couleur locale et d’une grande
    animation .
    . Le centre de la ville (le vieux marché) bien organisé,plein de denrées
    alimentaires exotiques.
    Description itinérante

    Les événements (G.2 )

    Jour Moment Evénement
    Samedi 8



    Dimanche 9






    Lundi 10
    A deux heures du matin
    De 4h à 5h
    De 5h à 7h

    2h du matin
    4h
    6h
    7h
    Fin de journée

    La nuit
    5 heures du matin
    6heures du matin
    arrivée de la marchandise
    embarquement
    attente, absence du chauffeur

    effervescence à la gare
    le vrai départ
    la panne
    redémarrage
    panne suite à un
    craquement de la roue
    le bus redémarra et tangua
    arrivée à Gao
    fin du cauchemar

    Narration


    Les indices de présence de l’auteur (G.3 )

    Je le journaliste : auteur / narrateur (+ m’ , ma , me , mes )
    Nos « à nos yeux . » auteur/narrateur +les lecteurs
    On « on se demande comment on pourrait caser… » Pronom indéfini qui désigne ici ‘‘ ceux qui ont aménagé le bus .’’
    On « on ne part pas . » l’auteur/narrateur et le nombre encore indéfini des voyageurs
    Nous « nous rejoignîmes un semblant de … » l’auteur/narrateur +les voyageurs.
    Expérience personnelle


    Synthèse :

    Le journaliste nous décrit les lieux visités, et nous raconte les aventures qu'il a eues lors de son voyage de Niamey -Gao.

    A retenir
    Le reportage est un récit d’une expérience vécue par un journaliste
    qui nous rapporte ce qu’il a vu, ce qu’il a entendu, ce qu’il sait et ce qu’il
    pense des lieux visités .

    III- Réécriture du texte :

    En attente du départ vers Gao qui est prévu pour le samedi 8, j'ai passé ma journée dans la ville de Niamey où j'ai visité l'écomusée, le zoo, le C.C.F et le centre ville. Le soir, je suis revenu à la gare pour y passer la nuit.
    Le vendredi 7, je me suis préparé à ce fameux voyage qui se fera dans un ancien camion aménagé en autobus.
    Le samedi 8, tout était fin prêt, sauf le chauffeur qui a eu une crise de paludisme. Le voyage est reporté au lendemain.
    Le dimanche 9, c'est, enfin, le vrai départ. Entassés dans un espace réduit, nous nous aventurons dans le désert. A cause des pannes répétées, du tangage du bus, nous n'arrivons à Gao que le lundi 10 à 6 heures du matin. Nous étions complètement épuisés.

    Activités à faire à la maison :

    G1 Relisez ce carnet de voyage puis relevez des textes 3,4 et 5 les propositions subordonnées relatives.
    G2 Relisez ce carnet de voyage puis tracez l’itinéraire du journaliste dans les textes 1 et 2.
    G3 Relisez ce carnet de voyage puis relevez le lexique thématique du voyage.


    Points de langue : -La proposition relative
    -La comparaison et la métaphore
    -La substitution lexicale


    Exercices d'application : Exercice 1 page 141
    Exercice 1 page 143


    Exercice à faire à la maison : Rédaction d'un carnet de voyage


    Production écrite: Rédiger un reportage sur votre lycée


      مواضيع مماثلة

      -

      الوقت/التاريخ الآن هو السبت ديسمبر 03, 2016 7:38 am