منتدى الخضر

منتدى تربوي تعليمي وتثقيفي يبحث عن الحكمة أينما وجدها أخذها فهذّبها ثم أعطاها


    sujet type bac

    شاطر

    karim

    عدد المساهمات : 39
    تاريخ التسجيل : 01/06/2011

    sujet type bac

    مُساهمة  karim في الأربعاء يونيو 01, 2011 8:59 pm

    [left] S comme SPORT
    Cent mille spectateurs qui vocifèrent et s'enrhument, trente joueurs qui se disputent violemment un ballon et s'épuisent. Des milliers de sans-le-sou venus, en dépensant leur dernier billet, admirer des vedettes qui gagnent en quelques matches ce qu'eux-mêmes ne gagneront pas durant leur vie. Chaque jour nos journaux, nos télévisions, nous présentent ces événements comme du «sport». Le résumé de ce qui s'est passé tient en quelques chiffres, le score, qui désigne le gagnant et mesure sa supériorité.
    Par mille canaux, notre société nous amène à croire que le moteur de la vie est la compétition. On ne parle que de gagneurs; il nous faut, paraît-il, préparer les enfants à entrer dans cette catégorie, faute de quoi ils seront des perdants, des minables. Cette vision effrayante du sort humain a envahi le domaine de l'activité physique; on ne parle plus que de sport de compétition, oubliant que l'origine de ce mot est le vieux français «desport» qui signifiait amusement.
    Oui, il s'agit de m'amuser, de profiter de la conscience que j'ai du fonctionnement de mon corps, pour en jubiler, pour obtenir de lui plus qu'il ne voulait donner. Entrer en compétition, oui, mais avec le seul compétiteur digne de moi: moi. Pourquoi vouloir sauter plus haut que X ou courir plus vite que Y? Il est plus important de sauter aujourd'hui plus haut que moi hier, de courir plus vite que moi. Pour y parvenir, j'ai sans doute besoin de l'exemple des autres; pour descendre de 20 à 19 secondes, aux 100 mètres, j'ai besoin de l'exemple de ceux qui sont descendus à moins de 10 secondes; c'est là leur seule utilité.
    Quel progrès nous obtiendrions contre nos vieux réflexes stupides si, au lieu de glorifier la victoire de telle équipe, nous jugions simultanément les deux équipes en fonction de la ferveur de leur engagement! Imaginez qu'en première page de votre journal on ne parle que de la qualité du jeu; l'on n'y apprendrait que dans une page intérieure le score obtenu, ou même on l'ignorerait. Imaginez des stades où soit supprimé le tableau enregistrant les buts et les points. Imaginez que l'on n'entende plus dans les rues, le soir du match, tous ces braillards avinés criant stupidement «on a gagné», alors que ceux qui crient ont bien peu de part dans ce "on".
    Je ne sais quel peuple africain se passionne pour le football, mais a apporté à la règle du jeu une légère modification: lorsqu'un joueur de l'équipe A marque un but contre l'équipe B. il va aussitôt jouer dans cette équipe B. En échange d'un membre de celle-ci. L'intérêt du spectacle est ainsi prolongé. Dans l'ambiance actuelle de nos sociétés, un tel comportement semble absurde; au mot sport nous associons spontanément le mot compétition. La sagesse serait pourtant de lui associer le mot connivence.
    Si la vie se résume à une succession de combats toujours recommencés, pour l'emporter sur les autres, elle est dès le départ rendue définitivement vaine, gâchée. Dans la nature, la compétition n'est nullement une attitude nécessaire; les exemples sont nombreux d'entraide, de mise en commun, de connivence. Pour l'espèce humaine, cette connivence est particulièrement nécessaire, car chaque membre de l'espèce a besoin des autres pour s'accomplir. Pour faire un homme, il faut des hommes. Nous sommes l'espèce qui est, de très loin, celle où l'apprentissage, c'est-à-dire l'écoute de l'autre, joue le plus grand rôle.
    Albert Jacquard, Abécédaire de l'ambiguïté, 1989.

    Questions
    I/ Compréhension
    1 - la première phrase du texte évoque (décrit) un évènement. Dites quel est-il et où se passe-t-il?
    2 - "Des milliers de sans-le-sou venus, en dépensant leur dernier billet.." Cette phrase signifie que:
    a- la majorité des supporteurs utilisent leur dernier ticket d'accès.
    b- la majorité des supporteurs ne sont pas aisés.
    c- la majorités des supporteurs sont des invités d'honneurs.
    Recopiez la bonne réponse.
    3- Relevez les indices de l’énonciation et dites qui parle, à qui et de quoi.
    A qui renvoie le « nous » utilisé dans le texte ? Justifiez son emploi.
    4 - " Cette vision effrayante du sort humain" ; "oui, il s'agit de m'amuser".
    En vous appuyant (inspirant) sur ces deux phrases, reformulez la thèse de l'auteur en utilisant un verbe d'opinion.
    5 – le sport est une compétition, l’adversaire sert d’exemple, parler de la qualité du jeu, la victoire est glorifié, le sport est un loisir, parler du résultat.
    Placez chacune de ces expressions dans l’une ou l’autre des colonnes du tableau suivant :
    Ce qu’est le sport Le sport vu par l’auteur
    *
    *
    * *
    *
    *

    6 – « Quel progrès nous……….leur engagement ! » L’exclamation dans cette phrase traduit :
    a – le dégoût. b- la satisfaction. C – l’importance du progrès. d - l’insignifiance du progrès
    Recopiez les deux bonnes réponses
    7 – Dans le quatrième paragraphe, le verbe « imaginez » est répété trois fois. A votre avis, pourquoi l’auteur interpelle-t-il le lecteur ?
    8 – « tous ces braillards avinés criant stupidement« on a gagné », alors que ceux qui crient ont bien peu de part dans ce « on ». L’expression soulignée :
    a -critique l’attitude des supporteurs. b- loue l’attitude des supporteurs. c- dénonce l’infime contribution des supporteurs.
    Recopiez la phrase dont le sens ne correspond pas à celui de l’expression soulignée.
    9– ‘Je ne sais quel peuple africain……à la règle du jeu une légère modification ». Dites pour quelle raison cette modification a-t-elle plu à l’auteur.
    10 - « connivence » . L’auteur a associé à ce mot « mise en commun » et « entraide ». La connivence nécessite également la communication. Relevez du dernier paragraphe une expression qui le montre.
    II/Production écrite
    1 - Faites le compte rendu objectivé de ce texte.
    2- La ville où vous habitez subit les méfaits et les désagréments d’une circulation automobile intense. Rédigez un appel afin que tous les habitants de votre quartier délaissent leurs voitures et choisissent les moyens de transport en commun.



      الوقت/التاريخ الآن هو السبت ديسمبر 03, 2016 7:36 am